Une confession de Sainte-Cène est bien gardée

 Dommage ouvrage

Une confession de Sainte-Cène est bien gardée Dommage ouvrage

Evaluez votre protection Gratuitement :

La fête s'engage, il n'y a pas de montant, ce matin d'août, avec l'église Saint-Louis d'Antin, à Paris, dans le quartier des grands magasins du boulevard Haussmann (IXe district). Une poignée de personnes âgées attendent le début de 17 heures. 11. Pour tuer le temps, certains silencieux chantent un chapelet et d'autres prient devant un grand corsicule. Sur le point d'être en retard, Emilie arrive rapidement. "Non, cette fois je ne vais pas avouer," dit la septuagénaire, qui craint de manquer le début du bureau. Comme beaucoup de catholiques, elle a toujours ses habitudes à Saint-Louis d'Antin pour recevoir le sacrement de la confession. Parce que c'est très pratique. "Je viens ici quand je vais à la banque de mon quartier" Elle dit. Sinon, elle se rend à la chapelle de Notre-Dame de la Médaille Miraculeuse, au VIIe district, l'un des principaux pèlerinages populaires de la capitale. Mais que devrait-elle avouer? Motus. Secret.

À Paris, l'église Saint-Louis d'Antin est connue pour son service (presque) continu par les confesseurs. À l’entrée, au bas du navire, les horaires sont affichés. Et pourrait vous donner le vertige. C'est presque direct, et tous les jours à partir de 13h. 10 à 19h45. Dimanche, l'église a même adapté ses plages confessionnelles. S'ils se reposent dans l'après-midi, les confessions sont ouvertes jusqu'à 13 heures. 21h30 ce jour-là. "C'est le cardinal Jean-Marie Lustiger [mort en 2007, ndlr] qui a nommé Saint-Louis d’Antin pour ce service spécifique ", explique le théologien Laurent Lemoine, lui-même confesseur de cette église. Lustiger voulait que le croyant trouve facilement quelqu'un à qui avouer le fait de laver ses péchés. En fait, «Les gens nous en disent long sur les souffrances qu’ils vivent.dit Laurent Lemoine. En plus de la résolution de leurs péchés, ils réclament une paix intérieure. " Depuis quatre ans, le jésuite Miguel Roland-Gosselin, ancien aumônier de l'Ecole polytechnique, est confesseur à l'église Saint-Ignace, de son ordre religieux. "Ce qui m'a le plus frappé depuis que je suis ici, c'est la solitude de la grande ville" il a dit.

point de friction

Ce qui, en revanche, reste immuable, c'est le secret. Même aujourd’hui, les aveux disent secrets, ceux qui sont confidentiels et ceux que le confesseur doit strictement garder devant lui … Du point de vue juridique, ce secret est formellement reconnu en droit français par un arrêt de la Cour de cassation du 4 Décembre 1891, un secret qui ne se limite pas à la confession catholique (lire page 15). L'affaire soulève de nombreux fantasmes. Et des conflits. Entre la République et l’église, le secret de la confession et des luttes qu’il provoque est une histoire ancienne. Pendant longtemps, les anticléricaux ont eu du mal à l'abolir. En particulier, ils ont blâmé les prêtres pour avoir exercé une trop grande influence en dirigeant secrètement (précisément!) Des Consciences. Surtout les femmes (1). "Au cours de la Troisième République, il était préférable pour de nombreux politiciens que les femmes soient placées sous la direction de leur mari ou de leur frère plutôt que des prêtres", explique l'historienne Caroline Muller, spécialiste du catholicisme. Ce débat n’a pas été anodin. Cela a longtemps empêché l'attribution du droit de vote aux femmes soupçonnées d'être sous le contrôle de vicaires capables d'influencer leurs choix.

À lire aussi le reste de notre "série Top Secret"

Depuis que des scandales d’abus sexuels ont éclaté en France au début des années 2000, la question du secret de la confession a de nouveau été soulevée et est devenue un point de friction entre l’église et la société civile. Ce que l’on présume ici, c’est la tolérance qui pourrait profiter aux pédiatres, même l’incitation à l’omerta de la hiérarchie catholique en enterrant ces couvertures sous le tapis. C'est ça? "N'imaginez pas des hordes de prédateurs sexuels qui viennent à la publicité" note Laurent Lemoine. Ceci est soutenu par Miguel Roland-Gosselin. "En tant que confesseur, il est extrêmement rare d'être confronté à des personnes qui seraient traduites en justice," Il explique.

Parmi les confesseurs que nous avons interrogés, un seul a mentionné un cas, mais pouvait être facilement résolu, car cette personne, un pédophile, était déjà sous le procès. Dans tous les cas, la résolution des péchés n'est pas systématique. C'est lié à la repentance du contraire, à son désir de changer de comportement. Avec humour, l'ancien évêque d'Amiens, Jacques Noyer, aujourd'hui retraité, confesseur à Lourdes, raconte qu'un homme qui s'apprêtait à se rendre à une galante réunion avait demandé par avance la dissolution de son infidélité. "Je ne pouvais pas l'absoudre d'un péché qui n'avait pas encore été commis" plaisante l’évêque émérite. En réalité, l'homme adultère n'avait réussi à cesser de fumer qu'en renonçant à ses projets d'adultère …

Nous ne nous agenouillons plus

À l'épreuve des inhibiteurs, le secret de la confession? "C'est la garantie de confiance", demande Roland-Gosselin. L'église catholique règne. En Australie, le débat a été ouvert sur l'obligation de lever le secret des aveux dans les cas de pédophiles. Certaines voix en France, y compris au sein de l'Église, ont plaidé pour une telle mesure, si elles sont suivies de près. À leur tour, ils ont attiré la colère d'une majorité de pratiquants. Et pourtant. Il y a eu quelques cas. Ainsi, Jacques Noyer se souvient d'une entreprise qui a créé une ambiance vieille de quarante ans. En Italie, un prêtre avait décidé de rompre le secret de sa conscience pour mettre en garde les autorités contre une attaque préparant la gare de Milan. L'un des personnages principaux lui a fait confiance dans ses aveux …

Une exception qui confirme la règle non modifiable. L'actuel pape François, un bon jésuite (l'ordre religieux dans lequel il a été formé, est connu pour être l'avocat de l'accompagnement spirituel), a également une attention particulière pour ce rituel. Le 9 mars 2018, il a organisé une soirée d'aveux à St. Basilique Saint-Pierre au Vatican. A cette occasion, on l'avait vu donner l'exemple et il s'agenouillerait devant un confessionnal. Début juillet, il affirmait solennellement, selon lui, inviolable, pour ce sacrement de théologie catholique, d'essence divine, si l'on considère le texte publié à cette occasion par le Vatican.

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, la confession n'a pas été complètement abusée dans le monde catholique. "Cela est particulièrement vrai chez les croyants qui ont une approche beaucoup plus rigoureuse de la pratique religieuse", note l'historienne Caroline Muller. Le retour du prêtre Laurent Lemoine, en particulier, a eu lieu en France depuis que les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) ont eu lieu à Paris en 1997. Ces grands rassemblements de jeunes ont été initiés par Jean-Paul II. Les catholiques ont promu la confession. Peu de gens ne se souviennent pas des images montrant ces rangées de confessionnaux en plein air.

Mais la confession a changé (peut-être temporairement …). Déjà en forme. De nombreuses paroisses ont bazaré leur ancien confessionnal. Vous n'êtes plus agenouillé là-bas et attendez avec anxiété dans l'obscurité qu'une petite grille s'ouvre et qu'un prêtre commence à parler. Après le Concile Vatican II, qui a réformé l’Église catholique dans les années 1960, de petits espaces se sont progressivement développés, où les camarades et le pasteur se sont retrouvés face à face. À Saint-Louis d'Antin, elles ont la taille d'un box. Ici, pendant l’été, afin d’éviter la chaleur suffocante, les aveux ont été transférés dans la salle d’écoute.

(1) À lire sur ce sujet, par Caroline Muller, Près des âmes et des corps, une histoire intime des catholiques au XIXe siècle PUF, 2019.


Pédophilie: omerta retoquée

Le premier évêque français a été condamné (à trois mois de prison avec sursis en 2001) pour avoir couvert un prêtre pédophile, Pierre Pican, fonctionnaire de Bayeux et de Caen, avait défendu sa confidentialité en défense. Il avait ainsi relancé le débat sur le secret des aveux. Ce qui n’a cependant pas été le cas en l’espèce. "Les évêques ne confessent jamais à leurs prêtres" dit Jacques Noyer, évêque émérite d'Amiens. En France, les ministres des religions (pasteurs protestants, rabbins, imams …) bénéficient d'un secret professionnel qui leur permet de préserver la confidentialité qu'ils obtiennent spontanément de leurs fidèles. Mais si la loi martiale n'a pas préservé cette opportunité pour Pierre Pican, c'est parce que la confiance n'avait pas été spontanée. En effet, René Bissey, le prêtre pédophile, avait été convoqué par l'évêque de Bayeux et de Caen pour expliquer les faits qui lui avaient été rapportés. Lors de son procès de janvier, le cardinal Philippe Barbarin s'était également appuyé sur le secret de la confiance. Ce que, une fois de plus, le tribunal n’a pas refusé, étant condamné à une peine de six mois avec sursis. L'appel aura lieu le 28 novembre.

Bernadette Sauvaget

Un sinistre concernant les fondements mêmes de votre maison ainsi qu’à résultant de lourds travaux engendrer une longue avant une prise en charge. En effet, de vous octroyer une indemnisation, les compagnies d’assurance chercheront à connaître l’origine exacte des dommages. Et ces recherche peut prendre du temps.


Laisser un commentaire