Santé: ce qui change le 1er Janvier 2018

Chaque début d’année rime souvent avec changement, en matière de santé plusieurs de ces changements vont avoir lieu ce lundi 1er janvier 2018.

11 Vaccins obligatoires pour les enfants

le nombre de vaccins obligatoires passe à onze contre trois précédemment.
Ce fut l’une des première mesures de la ministre de la santé Agnès Buzin, même si cette mesure se veut pédagogique selon la ministre, il n’y aura aucune sanction contre les parents, mais les crèches pourront refuser les enfants n’ayant pas réalisé tous les vaccins. Les 11 vaccins seront obligatoire pour les enfants nés à partir du 1er janvier 2018.
Les nouveaux vaccins: coqueluche, rougeole-oreillons-rubéole, hépatite B, bactérie Haemophilus influenzae, pneumocoque et méningocoque

Augmentation forfaits hospitalier

Le forfait hospitalier passe de 18€ à 20€ par jour, la différence sera prise en charge par les mutuelles.
Pour rappel le forfait hospitalier est la somme que doit acquitter chaque assuré lors d’un séjour à l’hôpital ou en clinique, ce forfait est du pour chaque journée d’hospitalisation y compris celle de la sortie.

Crédit d’impôt: service à la personne 

Pour l’emploi d’une personne à domicile, pour l’assistance d’une personne âgée, handicapée, ou pour l’entretien d’une maison.
Le crédit d’impôt sera désormais disponible à tous les contribuables et non plus réservé qu’aux personnes salariées et demandeur d’emploi.
Le crédit d’impôt est de 50% dans la limite de 12000€ + 1500€ par personne à charge.

Soins dentaires

Quelques changements également en matière dentaire, avec le plafonnement des prothèses dentaires à 550€ et la base de remboursement passera de 107,5€ à 120€, idem pour l’inlay et l’onlay 3 faces, des techniques permettant de reconstituer une dent dont la carie est très étendue. Celle-ci sera de 120 euros dès 2019, contre 40,97 euros auparavant.
En contrepartie, certains soins dentaires augmenteront comme le soin des caries, le prix passera à 67€ contre 41€ précédemment.

Suppression cotisation salariale maladie

Afin de redonner du pouvoir d’achat aux salariés, la cotisation salariale maladie de 0,75% est supprimé.

Share Button
The following two tabs change content below.

Redac

Derniers articles parRedac (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *