Responsabilité: se concentrer sur les idées concernant le travail et la réception

 assurer ses travaux

Responsabilité: se concentrer sur les idées concernant le travail et la réception assurer ses travaux

Evaluez votre protection Gratuitement :

A. Présence d'un livre

La qualification d'une œuvre, au sens technique du concept, n'est jamais suffisamment discutée. En pratique, la question de la qualification se pose dans de nombreux cas, mais elle n’est pas abordée. Il est important de se demander s'il s'agit d'un livre ou d'œuvres simples.

Que faut-il considérer comme critère? Il n'y a pas de définition légale ou légale du livre. Mais les directives viennent des jugements. La jurisprudence a eu une vision très large de cette performance. Les critères de base de la juridiction de cassation sont l'attaque du cœur du bâtiment et le concept d'immobilisation; Ce sont des critères techniques liés à la réalité du matériau.

1. Importance du travail

L'importance des travaux est une ligne directrice ambiguë. En fait, ce n’est pas un critère, explique Cyrille Charbonneau. En fait, la Cour de cassation attache une grande importance au fait que les travaux sont une sorte de conséquence d’une accumulation de critères.

Quelques exemples d'arrêts pouvant être utilisés d'une manière ou d'une autre:

– Civ. 3e4 octobre 2011, n ° 10-22.991, RDI 2012. 102, note J.-P. Tricoire .

"Selon l'arrêt attaqué (Grenoble le 8 juin 2010), l'homme a vendu X … à M. Y … en vertu de la loi du 7 mai 1999, un immeuble d'habitation après avoir effectué des travaux de rénovation; celui dû à l'infiltration de l'eau de pluie dans l'immeuble, Monsieur Y …, condamné à indemniser les copropriétaires à qui il avait revendu certaines parties de l'immeuble, a assuré que le X … marié;

Pour répondre à la demande de M. Y, le jugement indique que, en vertu de l'article 1792-1 du code civil, il est considéré comme un designer, y compris toute personne qui, après avoir terminé, vend un livre qu'elle a construit ou construit pour être construit, et par conséquent, l'homme X …, les vendeurs de l'immeuble, sont considérés comme des constructeurs à l'égard de M. Y … et ont droit à des dommages du millénaire;

Qu'il était si crucial de ne pas chercher, comme on lui a demandé, si le travail effectué par les époux X sur le toit de l'immeuble était assimilé par leur importance de travailler à la construction d'une œuvre, la cour d'appel n'a pas fourni de base légale à sa décision. "

Selon Cyrille Charbonneau, ce jugement peut susciter des doutes. En fait, dans une forme de première interprétation, on pouvait voir l’affirmation selon laquelle une toiture, parce qu’elle n’était pas importante, ne pouvait pas constituer un travail. Mais tout le travail qui conduit à un changement de toit doit être un livre, car il affecte quelque chose qui est au cœur du bâtiment. Cyrille Charbonneau voit une rupture technique pure dans ce jugement. Néanmoins, il est possible de soutenir une interprétation inversée.

– Civ. 3e24 janvier 2012, n ° 11-13.165, jurisprudence Dalloz.

"Deuxièmement, après avoir appris que M. X … avait changé le revêtement de sol, il avait prévu de doubler les cloisons et les faux plafonds en introduisant un isolant au dernier étage pour la réparation de l'électricité et, selon l'original, selon L’expert traitant les joints décalés autour des fenêtres et notant que la fiche descriptive de l’agence décrivant la propriété montrait que les fenêtres du toit du toit étaient neuves ainsi que la plomberie, la Cour d’appel a déduit que ces travaux, de leur importance, devaient être assimilés à des travaux de construction. un livre. "

Cyrille Charbonneau estime que ce jugement reflète l'approche classique de la Cour de cassation et des juges du fond. Ce jugement souligne que c'est souvent l'accumulation de certains critères qui permet de conclure à l'existence d'un livre. Cette décision montre également que l'édition du livre est collective. En effet, la qualification du travail est globalisée: c'est l'addition des parties entre la déclaration d'ouverture du site statutaire (DROC) et la réception du travail, qui permet de déterminer le travail de qualification unique et global effectué. Ainsi, une masse qui n'est pas en soi constitutive de l'immobilier peut engager la responsabilité de longue date du constructeur, car l'ajout de toutes les parties constitue une œuvre.

L'importance des travailleurs doit être comprise comme le sens matériel, le sens physique du travail a changé. La quantité utilisée n'est pas un concept critique.

2. Notez l'essence du bâtiment

Si le noyau du bâtiment est configuré, la qualification du bâtiment est conservée, même s'il s'agit de petits travaux. L'attaque contre l'essence du bâtiment est un critère très casuistique.

– Civ. 3e, 28 mars 2012, n ° 11-12.537, RDI 2012. 353 et obs. .

"Mais, d'une part, attendit de constater que le couple X … qui avait remplacé M. Y … l'ancien couvercle de cheminée en acier fermé par un dressing en marbre et créait une hotte, un mur et un plafond dissociables sans enlèvement de …

En de sinistre a l’intérieur du cadre d’une bâtiment ou de gros travaux, l’assurance dommages-ouvrage (ou fermeté construction) donne l’occasion de procéder aux dédommagements et/ou aux réparations faisant l’objet d’une garantie décennale, et ce dépourvu attendre qu’une décision de probité statue sur obligations de chaque partie.

Après une expertise, l’assureur pré-financera travaux à effectuer pour une remise en état des lieux.

Pour rappel, la garantie décennale exige que le constructeur répare dommages compromettant la solidité et ses éléments d’équipement indissociables touchant à la structure même de l’ouvrage et pourquoi pas qui rendent le logement impropre à sa destination. Cette garantie assure votre protection pendant 10 années qui suivent la fin des travaux.


Laisser un commentaire