Protection de l’allaitement des lois insuffisantes

L’organisation mondiale de la santé (O.M.S) a communiqué un rapport daté du 9 mai intitulé “Les lois destinées à protéger l’allaitement sont insuffisantes dans la plupart des pays”.

L’allaitement doit augmenter

Ce rapport qui a analysé 194 pays, recommande que les bébés soient exclusivement nourrit au sein jusqu’à l’âge de 6 mois puis de consommer d’autres aliments nutritionnellement adaptés et sûr jusqu’à l’âge de 2 ans.
En France, seulement 55% des femmes choisissent d’allaiter leur bébé, mais la période d’allaitement est trop courte avec une moyenne de dix semaines soit 14 semaines de moins que les recommandations de l’ O.M.S .
Toutes les études scientifiques montrent que le lait maternel est le seul à garantir les besoins du nourrisson.
Dans le reste de l’Europe, les mères choisissent plus fréquemment l’allaitement maternel et sa durée est beaucoup plus longue.
Dans de nombreux pays, l’allaitement est choisit pour des raisons d’hygiènes ou économiques mais surtout reconnu comme la seule manière bénéfique de nourrir son enfant.

La fin des pratiques commerciales des substituts

Dans ce rapport l’O.M.S demande une nouvelle fois, la fin des pratiques commerciales des substituts du lait maternel mais également celles pour les biberons et tétines.
D’interdire la distribution d’échantillons, de cadeaux ou de publicité chez les professionnels de la santé.
Ces publicités sont très présente dans les maternités où les mamans se voit remettre des petits cadeaux, bons de réductions, guides, avant leur départ de la maternité.
Tout ce matraquage de publicité sur différents médias que se soit les revues, Internet ou la télévision, peut entrainer des informations incorrectes ou dures a assimiler pour les mamans.
Le marché des substituts de lait maternel  est considérable,  il représente plus de 40 milliard d’Euros et d’ici 2019 il pourrai atteindre un peu plus de 60 milliards d’Euros.

Avec ce rapport l’O.M.S souhaite que le maximum de pays adoptent des lois favorisant l’allaitement et en encadrant les publicités des produits.


Source: O.M.S et ministère de la santé

Share Button
The following two tabs change content below.

Sébastien De matos

Conseiller santé - Conseiller fleurs de Bach - Blogueur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *