propriété Assurance de dommages

 Dommage ouvrage

propriété Assurance de dommages Dommage ouvrage

Evaluez votre protection Gratuitement :


Toute personne qui a construit une maison (le propriétaire) ou qui a effectué des travaux pouvant impliquer une responsabilité annuelle de la société doit souscrire une assurance non-vie avant l'ouverture du site. Cette obligation est une condition de la validité du contrat pour la construction d'une maison individuelle avec ou sans plan.

1 – Prestation d'assurance de dommages aux biens

Il permet en principe au propriétaire, en cas de sinistre, d’obtenir rapidement le paiement des réparations relevant de la garantie de dix ans sans devoir attendre la décision du tribunal pour déterminer la responsabilité de chaque individu.

2 – En cas d'assurance non-vie

Si le propriétaire ne souscrit pas cette assurance, l'indemnisation de toute productivité sera plus longue à atteindre, mais si elle est revendue dans les dix ans suivant l'achèvement de la construction, il sera personnellement responsable envers le nouvel acheteur des conséquences qui pourraient en découler. en raison du manque d'assurance.
Dans le cas d'un contrat de construction avec ou sans plan, le développeur ou l'entrepreneur principal peut refuser d'exécuter le contrat car l'assurance non-vie en est une partie obligatoire.

3 – Risques couverts par l'assurance

L'assurance garantit le paiement des réparations des souffrances présumées responsables depuis 10 ans, architectes, entrepreneurs, constructeurs et techniciens invités à participer à la construction de la maison.

Il couvre les vices et les embarcations artisanales qui menacent la solidité du bâtiment, bien qu’elles soient dues aux défauts de la terre et aux perturbations, qui remettent en question notamment les objectifs des travaux, le manque de couverture de toit ou l’isolation thermique des murs. Les dommages causés à la résistance de l'équipement qui ne peut pas être séparé de la structure sont également couverts.

Les biens d’équipement inséparables sont ceux dont l’enlèvement, le démantèlement ou le remplacement ne peut être effectué sans endommager ou supprimer une partie de la structure de base servant de support (par exemple, le chauffage central)

4 – Risques non couverts par une assurance

N'est pas couvert par l'assurance générale:

  • besoins découlant des travaux couverts par l'assurance des entreprises de l'entrepreneur (assurance de deux ans et / ou annuelle)
  • Défaut d'accomplir le travail à temps et couvert par d'autres garanties.

5 – Durée de l'assurance non vie

L'assurance couvre la réparation des dommages pendant dix ans à compter de la réception des travaux, c'est-à-dire la période pendant laquelle la responsabilité du fabricant est susceptible d'être engagée.

Toutefois, dans deux cas particuliers, l’assurance de dommages aux biens garantit le paiement des réparations nécessaires sans délai:

  • avant l'acceptation des travaux, après l'annulation de l'annonce formelle, le contrat en cours ayant été résilié pour cause de non-respect de ses obligations par le contractant
  • Après l'avoir reçu avant l'expiration du délai d'un an lorsque la mise en demeure n'a pas abouti, le contractant n'a pas rempli ses obligations en raison d'un désaccord sur le travail à exécuter ou du délai imparti.

attention : Au cours de l'année qui suit l'approbation des travaux, le contractant ou le développeur s'engage à compléter l'ouvrage en réparant toute ingérence, quelle que soit la nature spécifiée par les travaux et non en raison de l'usure des matériaux.

6 – Souscription à une assurance dommages aux biens

Le client souscrit l'assurance non-vie auprès de la compagnie d'assurance de son choix. Il est préférable que plusieurs sociétés s’adressent à celle qui offrira la meilleure garantie. Le contrat d’assurance doit comporter un certain nombre de clauses obligatoires.

Les informations sont disponibles auprès de l'IDCE / Centre de documentation et d'information sur les assurances, 26, boulevard Haussmann – 75009 PARIS.

Le promoteur peut également proposer au propriétaire une assurance avec son contrat de construction: ce dernier doit néanmoins vérifier auprès de sa compagnie d'assurance qu'il n'y a pas moins cher.

Le propriétaire doit exiger, avant l'ouverture du site Web, qu'il reçoive le certificat d'assurance, les coordonnées de la société d'assurance et une copie du contrat. Ils seront utiles en cas de sinistre ou de procès.

Il peut également être utile de fournir une assurance contre les intempéries (grêle, inondations) et un service d’incendie à partir du moment où la maison est couverte.

Un sinistre à propos de les fondements mêmes de votre maison et pourquoi pas résultant de lourds travaux peut engendrer une longue une prise en charge. En effet, de vous octroyer une indemnisation, compagnies d’assurance chercheront à connaître l’origine exacte des dommages. Et cet recherche peut prendre du temps.


Laisser un commentaire