Projets CSBF: le directeur de l'ONFP insiste sur le respect des délais

 assurer ses travaux

Projets CSBF: le directeur de l'ONFP insiste sur le respect des délais assurer ses travaux

Evaluez votre protection Gratuitement :

Dakar, 12 juin (APS) – Le directeur général de l'Office national de la formation professionnelle (ONFP), Sanoussi Diakité, a souligné mercredi à Dakar la nécessité de fournir à temps les lieux pour lesquels il est responsable de la mise en œuvre du projet Formation professionnelle et Emploi compétitivité (CSBF).

"Nous avons pour pratique de mettre en œuvre, d'identifier et de partager des stratégies pour mener à bien le travail accompli jusqu'à présent", à savoir. Décembre 2019, a-t-il déclaré lors d'un atelier destiné à partager la stratégie de réalisation des projets dont l'ONFP est responsable.

En présence d'entreprises, de sous-traitants et de bureaux, il a rappelé que les sites ont démarré "depuis 2017" et a insisté sur la nécessité de "se mettre en route" approuvée par le ministère de la Surveillance, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et de l'Artisanat.

Outre les aspects contractuels, "la société, les sous-traitants et les bureaux de contrôle sont des acteurs permettant d'atteindre les objectifs d'un projet", a déclaré Sanoussi Diakité.

"Nous ne devrions pas simplement considérer la société comme un fournisseur ou un fournisseur, mais c'est un acteur qui joue son rôle dans la réalisation de l'objectif du projet", a-t-il insisté, ajoutant: "Nous devons donc partager les efforts de ce projet et les mettre en contact, créer une forte situation d’adhésion au-delà des aspects contractuels. "

"En partageant la stratégie définie par l'ONFP, gestionnaire de projet délégué pour l'ensemble de ces projets à travers le pays, nous pourrons faire en sorte que les différentes parties prenantes s'approprient cette stratégie que nous avons conçue", afin que ces infrastructures soient prêt et livré au maître d’œuvre, à savoir le Ministère de l’emploi, de la formation professionnelle et de l’artisanat, à ce jour, Sanoussi Diakité.

Se référant aux sites en question, il a mentionné "deux grands centres" en construction à Diamniadio, près de Dakar, un pour l'élevage de volailles coûtant plus de "deux milliards de FCFA" et un centre hôtelier. dont les coûts sont proches du même montant.

Il a également évoqué "un centre d'horticulture construit à Nétéboulou dans le département de Tambacounda sur les rives du fleuve Gambie, dont le coût s'élève à un milliard trois cent millions et un autre centre d'horticulture à Thiep, dans la région des Niayes", "plus d'un milliard de FCFA", a déclaré Sanoussi Diakité.

"Il existe des centres d'accueil à Saint-Louis et à Ziguinchor, dont le coût excède six cent millions de francs CFA, et tous ces centres seront construits et équipés", a poursuivi le directeur général de l'ONFP.

En outre, trois collèges techniques sont en cours de réhabilitation et de mise en place d'infrastructures adaptées à la nouvelle série de sciences, d'économie et de techniques de gestion (STEP) … ".

Les trois écoles concernées sont le lycée De Lafosse (Dakar), Peytavin (Saint-Louis) et Kédougou (sud), les deux dernières villes ont été reçues ", les autres ont un niveau de mise en œuvre compris entre 50 et 80%. Décembre 2019 est livré, terminé ", a poursuivi Sanoussi Diakité.

"Tous les sites représentent jusqu'à 22 milliards de francs CFA et nous sommes là pour identifier à la fois la méthodologie, les moyens, les ressources techniques et les ressources humaines à mettre en œuvre pour atteindre l'objectif" assigné ", a conclu M. Diakité.

Dans la définition originelle de la loi du 4 janvier 1978, l’assurance dommages-ouvrage doit être souscrite par l’ensembles des personnes, matériel ou bien morales, faisant exécuter des travaux de bâtiment (sauf l’État et les personnes morales de droit public). Cela concerne ainsi autant sociétés que les particuliers maîtres d’ouvrage. Cette définition est quelque peu évolué depuis 1978, dépourvu toutefois bouleverser son périmètre.


Laisser un commentaire