Ordonnance n ° 2005-658 du 8 juin 2005 modifiant diverses dispositions relatives à l'assurance obligatoire de la construction et aux études d'expert

 Dommage ouvrage

Ordonnance n ° 2005-658 du 8 juin 2005 modifiant diverses dispositions relatives à l'assurance obligatoire de la construction et aux études d'expert Dommage ouvrage

Evaluez votre protection Gratuitement :

TITRE I: DISPOSITIONS RELATIVES À L’ASSURANCE ET À LA RESPONSABILITÉ DANS LE DOMAINE DE L’APPLICATION

Article 1


Le chapitre III, titre III, section III du chapitre 3 du code civil est modifié comme suit:
I. – À l'article 1792-2, paragraphe 1 1, le mot "bâtiment" est remplacé par le mot "travail".
II. – Au deuxième paragraphe du même article 1792-2, les mots "mentionné au paragraphe précédent" sont remplacés par le texte suivant: "viabilité, fondation, cadre, fermé ou couvert".
III. – L'article 1792-3 est remplacé par le texte suivant:
"Art. 1792-3. – Les autres éléments de l'œuvre sont soumis à une garantie de bon fonctionnement dans un délai minimum de deux ans à compter de la date de réception."
IV. – Après l'article 1792-6, un article 1792-7 est ajouté comme suit:
"Art. 1792-7. – Les pièces d'équipement, y compris leurs accessoires, dont la fonction exclusive est de permettre à l'équipement d'être couvert par les articles 1792, 1792-2, 1792-3 et 1792-4, l'exercice d'une activité professionnelle dans travaillé. "

Article 2


À la section III du chapitre V de la section XX du troisième livre de la résidence, l'article 2270-2 est inséré après l'article 2270-2 comme suit:
"Art. 2270-2. – Les actions en responsabilité à l'encontre d'un sous-traitant pour les dommages causés à un ouvrage ou à un article d'un ouvrage visé aux articles 1792 et 1792-2 sont prescrites par dix ans à compter de la date de réception du travail et, pour les dommages résultant de affectent les pièces d’équipement pour le travail mentionné à l’article 1792-3, à deux ans de la même réception. "

Article 3


Les chapitres I, II et III du titre IV de l'annexe II de la loi sur les assurances sont modifiés comme suit:
I. – Dans le titre de la rubrique, le mot "bâtiment" est remplacé par le mot "construction".
II. – Au premier alinéa de l'article L. 241-1, après le mot "responsabilité", le mot "décennale" est ajouté et les mots "aux travaux de construction" sont supprimés.
III. – À l'article L. 241-1, troisième alinéa, après le mot "responsabilité", le mot "décennale" est ajouté.
IV. – à l'article L. 241-2, par. 1, les mots "travaux de bâtiment" sont remplacés par les mots "travaux de construction" et les mots "mentionné à l'article précédent" sont supprimés.
V. – Au deuxième alinéa du même article L. 241-2, les mots "Les bâtiments sont construits" sont remplacés par les mots suivants: "Les travaux de construction".
VI. – à l'article L. 242-1, les mots "travaux de construction" sont remplacés par les mots "travaux de construction".
VII. – Après l'article L. 243-1, un article L. 243-1-1 est ajouté comme suit:
"Art. L. 243-1-1. – I. – Les obligations d'assurance prévues aux articles L. 241-1, L. 241-2 et L. 242-1 ne sont pas soumises aux infrastructures maritimes, maritimes, fluviales ou routières, ni aux ports , aéroports, héliports, chemins de fer, installations de gestion de déchets urbains, déchets industriels et eaux usées et équipements pour certains de ces travaux.
"Les routes, les zones piétonnes, les parkings, les réseaux divers, les pipelines, les câbles ou leurs supports, le transport, la production, le stockage et la distribution, les travaux de télécommunication, les équipements sportifs non couverts et leurs équipements sont également exclus des obligations d'assurance mentionnées à Le premier alinéa, sauf si le travail ou l'équipement est le cas d'un travail couvert par ces obligations d'assurance.
"II. – Ces obligations d'assurance ne s'appliquent pas aux ouvrages existants antérieurs à l'ouverture du site, à l'exception de ceux entièrement intégrés au nouvel ouvrage et devenant techniquement indélébiles."

Article 4


Les sections VI, VII et VIII du chapitre I de la section I du livre I de la Loi sur le bâtiment et le logement sont modifiées comme suit:
I. – À l'article L. 111-15, para. 1, le mot "bâtiment" est remplacé par le mot "travail".
II. – À l'article L. 111-15, par. 2, les mots "mentionnés dans le paragraphe précédent" sont remplacés par le texte suivant: "viabilité, fondation, cadre, fermé ou recouvert".
III. – L'article L. 111-16 est remplacé par les dispositions suivantes:
"Art L. 111-16. – Les autres éléments de l'œuvre sont soumis à une garantie de bon fonctionnement dans un délai minimum de deux ans à compter de la réception."
IV. – Après l'ajout de l'article L. 111-19, un article L. 111-19-1 est rédigé comme suit:
"Art. L. 111-19-1. – N'est pas considéré comme un équipement de travail selon les articles 1792, 1792-2, 1792-3 et 1792-4 du code civil reproduit aux articles L. 111-13. , L. 111-15, L. 111-16 et L. 111-17 du présent code, l’équipement de l’équipement, y compris ses accessoires, dont la fonction exclusive est de permettre la poursuite d’une activité commerciale dans le travail. "
V. – Au deuxième alinéa de l'article L. 111-23, après la phrase: "Il intervient à la demande du propriétaire et prononce celui-ci sur des questions techniques", les mots "dans le cadre du contrat qui le lie" sont ajoutés.
VI. – L'article L. 111-24 est remplacé par le texte suivant:
"L'inspecteur technique est responsable envers les fabricants qui ne paient que des dommages-intérêts pour les dommages pouvant aller jusqu'à la partie de la responsabilité qui peut lui être imputée dans le cadre des tâches spécifiées dans le contrat le liant avec développeur. "
VII. – Dans le titre du titre VIII et dans le titre de la sous-section 3 du titre VIII, le mot "bâtiment" est remplacé par le mot "construction".
VIII. – Au premier alinéa de l'article L. 111-28, après le mot "responsabilité", le mot "décennale" est ajouté et les mots "en construction" sont supprimés.
IX. – À l'article L. 111-28, troisième alinéa, après le mot "responsabilité", le mot "décennie" est ajouté.
X. – Au premier alinéa de l'article L. 111-29, les mots "travaux de construction" sont remplacés par le mot "travaux de construction" et les mots "mentionnés à l'article précédent" sont supprimés.
XI. – Au deuxième alinéa de l'article L. 111-29, les mots "Les bâtiments sont construits" sont remplacés par le texte suivant: "Travaux de construction".
XII. – L'article L. 111-30 est remplacé par les dispositions suivantes:
"Article L. 111-30. – Les règles relatives à l'assurance obligatoire figurent à l'article L. 242-1 du code des assurances, reproduit ci-après:
"Art. L. 242-1. – Toute personne physique ou morale qui, en tant que propriétaire de l'œuvre, vendeur ou mandataire de celui-ci a exécuté des travaux de construction, doit s'inscrire avant que les travaux ne soient ouverts en son nom ou pour le compte de celui-ci. l'assurance des propriétaires successifs garantit, en plus de toute recherche de responsabilité, le paiement de la totalité des travaux de réparation des dommages de la nature des responsables du fabricant au sens de l'article 1792-1 du code du fabricant et de l'importateur ou de l'inspecteur technique en vertu de l'article 1792 dans le même code.
"Toutefois, l'obligation prévue au premier alinéa ne s'applique pas aux personnes morales de droit public, ni aux personnes morales exerçant une entreprise dont la signification dépasse les seuils prévus à l'article L. 111-6, si elles réalisent pour leur propre compte des travaux de construction autres que résidentiel.
"L’assureur dispose d’un délai maximum de 60 jours à compter de la date de réception de la plainte pour notifier à l’assuré sa décision sur le principe selon lequel les garanties prévues au contrat entreront en vigueur.
"En acceptant l'utilisation des garanties prévues au contrat, l'assureur doit, si nécessaire dans un délai de 90 jours à compter de la date de réception de la demande d'indemnisation, avoir un caractère provisoire et être calculé Réparation pour dommage Si l'assuré accepte l'offre qui lui est faite, l'indemnisation de la compagnie d'assurance sera versée dans un délai de quinze jours.
"Lorsque l'assureur ne respecte pas l'une des périodes mentionnées dans les deux paragraphes ci-dessus ou ne propose pas une offre d'indemnisation manifestement insuffisante, l'assuré peut, après en avoir informé l'assureur, les frais de réparation des dommages nécessaires. au fur et à mesure que l'assureur paie, il augmente automatiquement avec un taux d'intérêt égal à deux fois le taux d'intérêt légal.
"En cas de difficultés exceptionnelles liées à la nature ou à l'ampleur du sinistre, la compagnie d'assurance peut, en même temps qu'elle notifie son accord sur le principe de la garantie, proposer à l'assuré un délai supplémentaire pour la constatation de son offre de réparation. La proposition devrait être fondée uniquement sur des considérations techniques et justifiée.
"Le délai supplémentaire prévu à l'alinéa précédent est soumis à l'accord exprès de l'assuré et ne dépasse pas cent trente cinq jours.
"L'assurance visée au premier alinéa du présent article entrera en vigueur à l'expiration de la période de garantie complète visée à l'article 1792-6 du code civil. Toutefois, elle garantira le paiement des réparations nécessaires lorsque:
"- avant réception, après résiliation de la mise en demeure, le contrat de location conclu avec le contractant est résilié pour non-respect de cette obligation
"- après réception, après l'échec de l'annonce officielle, le contractant n'a pas rempli ses obligations.
"Toute compagnie d'assurance agréée dans les conditions prévues à l'article L. 321-1, même si elle ne fait pas face aux risques couverts par les articles L. 241-1 et L. 241-2, les risques fournies dans cet article. "
XIII. – Après l'article L. 111-32, un article L. 111-32-1 a été ajouté ainsi rédigé:
"Art. L. 111-32-1. – Les obligations d'assurance prévues aux articles L. 241-1, L. 241-2 et L. 242-1 du code des assurances, reproduites aux articles L. 111-28, L. 111-29 et Les articles L. 111 à 30 du présent code sont soumis à des restrictions dans les conditions énoncées à l'article L. 243-1-1 du code de conduite, reproduit ci-après:
"Art. L. 243-1-1. – I. – Non soumis aux obligations d'assurance prévues aux articles L. 241-1, L. 241-2 et L. 242-1. Travaux d'infrastructures maritimes, lacustres, fluviales, routiers, port, aéroport, héliport, chemin de fer, déchets urbains, traitement des déchets industriels et des eaux usées et équipements pour certains de ces travaux.
"Les routes, les zones piétonnes, les parkings, les réseaux divers, les pipelines, les câbles ou leurs supports, le transport, la production, le stockage et la distribution, les travaux de télécommunication, les équipements sportifs non couverts et leurs équipements sont également exclus des obligations d'assurance mentionnées à Le premier alinéa, sauf si le travail ou l'équipement est le cas d'un travail couvert par ces obligations d'assurance.
"II. – Ces obligations d'assurance ne s'appliquent pas aux ouvrages existants antérieurs à l'ouverture du site, à l'exception de ceux entièrement intégrés au nouvel ouvrage et devenant techniquement indélébiles."

Article 5


Les dispositions du présent titre, à l'exception de l'article 2, ne s'appliquent qu'aux contrats, contrats ou accords conclus après la publication du présent règlement.

Ce double système d’assurance donne l’occasion ainsi à un assuré connaissant des problèmes avec son constructeur de maison de ne pas attendre des années avant d’être indemnisé. Les sujets régulièrement remontés sont les entrisme d’eau, murs fissurés ou dégâts sur la charpente.

Cette garantie dommages-ouvrage prend effet à l’expiration de la garantie construction, c’est-à-dire un an après la réception des travaux, que l’on nomme aussi « période de parfait achèvement ». Enfin, cette couverture garantie s’achèvera en même temps que la garantie décennale, mettons 10 après la réception des travaux, et cela même s’il existe vente de la joie immobilier.


Laisser un commentaire