Maladie de Lyme, le scandale grandi

La maladie de Lyme ne cesse de faire parler d’elle ces derniers temps.
Se dirige-t-on vers un nouveau scandale médical ? On peut sans doute répondre oui.
Tant certaines personnes du corps médical, des laboratoires pharmaceutiques et des autorités médicales ont multiplié les erreurs.

La maladie de Lyme, c’est quoi ?

On peut déjà résumer cette maladie en une phrase: petite tique pour une grosse maladie.
La maladie de Lyme ou Borréliose est une infection transmise par des tiques à l’homme.
Les tiques par la salive transmettent se qu’on appelle Borrélia, le plus souvent la morsure de la tique passe inaperçue.
La morsure peut laisser une trace rouge en forme d’anneau autour de la morsure.
Mais quand la morsure passe inaperçue, la maladie peut se déclarer plusieurs années plus tard.
Les symptômes de la maladie de Lyme sont divers: fatigue, douleurs articulaires, maux de tête, mais certains symptômes sont plus grave comme: une paralysie faciale, troubles visuels…

Les tests de dépistages et les traitements

Les tests de dépistage effectué en France sont les test Élisa et Western Blot, mais ces tests ne seraient pas efficaces, pire la plupart seraient négatif alors qu’un bon nombre de patients testé serait porteur de la maladie.
Ces tests sont jugés inefficaces par les associations et de nombreux médecins tirent la sonnette d’alarme car ils sont effectués, sur la détection d’anticorps, mais certains patients n’en développent pas.
Il est même fréquent que certains patients partent à l’étranger afin de faire un autre test beaucoup plus fiable, mais non validé par les autorités françaises.
Afin de prouver l’inefficacité de ces tests, plus de 150 malades de Lyme ont engagé une action en justice contre les laboratoires.
Au niveau des traitements, ils sont prescrits à différents stades de la maladie.
Mais là encore la discorde règne, avec de nombreux traitements jugés peu efficace par les associations. Mais plusieurs pharmaciens et médecins ont été condamnés à des peines de prison avec sursis, pour avoir prescrit des traitements plus efficaces mais sans autorisation de mise sur le marché par les autorités du médicament, une aberration pour les patients, un véritable scandale pour les associations.

La maladie toucherait plusieurs milliers de personnes selon les autorités, plusieurs centaines de milliers selon les associations
Là encore la discorde continue, cette fois-ci sur le nombre de patients atteint de la maladie, les autorités dénombrent environs 5o ooo cas de maladie de Lyme quant aux associations soutenues par de de nombreux médecins, elles dénombrent au minimum un chiffre 10 fois supérieur.
Au niveau de la reconnaissance de la maladie, là encore les autorités ont du mal à reconnaître le caractère chronique de la maladie.

Le coup de gueule du Professeur Luc Montagnier

Le prix Nobel de médecine, le professeur Montagnier pousse un énorme cri d’alarme: “il règne une grande ignorance de son caractère chronique”.
Il ajoute “qu’il est lamentable que les pouvoirs publics et les autorités de santé n’aient pas une politique cohérente sur la maladie de Lyme, il y a actuellement une ignorance totale sur le sujet, d’une grande partie de la communauté médicale et scientifique”
Mais celui qui a découvert le virus du sida ne s’arrête pas là.
“Il faut que les traitements durent plus longtemps que 3 semaines actuellement”
“Je préconise des tests moléculaires en laboratoire, afin de voir si l’ADN de Borrélia est présent”
Le professeur a par ailleurs parlé de ces recherches actuelles sur la maladie.
Avec sa découverte, il faut admettre en effet d’une part qu’il existe une communication par les ondes entre les molécules biologiques (émission de signaux électromagnétiques) et que d’autre part, « l’eau n’est pas seulement un liquide de remplissage », mais que, en contact avec des molécules biologiques, elle peut mémoriser leur structure et leur fonction et produire des nanostructures.
Cette technique une fois validée pourrait soigner de nombreuses autres infections latentes comme la sclérose en plaque, certains cancers ou même des maladies auto-immunes.

Ses dernières semaines on a pu voir de nombreux reportages ou articles sur la maladie de Lyme, ce qui a permis de faire connaître la maladie, mais aussi de révéler les nombreux dysfonctionnements sur le diagnostique, la non-prise en charge de la partie chronique, des tests aux résultats parfois faux. À l’heure actuelle aucune réponse significative de la part des pouvoirs publics et du ministère de la Santé de Marisol Touraine.

Pour plus d’infos, nous vous conseillons:
LSF: Lyme sans frontière
France Lyme
Share Button
The following two tabs change content below.

Redac

Derniers articles parRedac (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *