Les scooters électriques: une association sacrificielle reçue par le gouvernement

 assurer sa rénovation

Les scooters électriques: une association sacrificielle reçue par le gouvernement assurer sa rénovation

Evaluez votre protection Gratuitement :

Une association de victimes d'accidents impliquant des scooters électriques a été reçue lundi par le ministère de la Transition écologique et de la Solidarité et est sur le point d'engager une action en justice contre le maire de Paris, condamnant une supervision inadéquate de ces dispositifs.

Les représentants d’Apacauvi ("Association philanthropique Action contre l’anarchie urbaine vecteur d’incivilités") ont rencontré le conseiller chargé de la "nouvelle mobilité" au sein du ministère et ont transmis leurs recommandations dans le cadre de la proposition d’orientation des mobilités selon l’association et le ministère.

"Nous avons fourni plusieurs indices, tels que l'assurance des opérateurs et des conducteurs, et l'enregistrement des scooters et des vélos pour permettre à l'accusation", a déclaré le président de l'AFP, Apacauvi, Jean-René Albertin, suscitant un "débat constructif".

Son épouse, pianiste à l'Opéra, a été touchée par un scooter électrique en mai et, souffrant d'une double fracture du bras droit, elle ne pouvait toujours pas retourner au travail.

Le ministère, pour sa part, a parlé lundi d'un "simple accord pour connaître la position de l'association". "Il n'y a pas de nouvelle information, pas de nouvelle décision d'attendre le résultat" de cette réunion, a-t-il insisté.

L’association, qui compte 1 400 membres, compterait 200 accidents mensuels signalés dans les hôpitaux.

"Les accidents sont pratiquement quotidiens", a déclaré Hadrien Muller, un avocat de l'association spécialisé dans les lésions corporelles.

Selon lui, "l'utilisation de scooters électriques dans les conditions actuelles et en l'absence de tout cadre juridique constitue une perturbation de la politique publique".

Albertin a confié à l'AFP, pour justifier ce lancement, prévoir "au début" un "recours collectif" (procès collectif) contre le maire de Paris. "Une telle action peut être envisagée par le maire dans la situation actuelle", a déclaré Muller.

De son côté, Emmanuel Grégoire, premier adjoint au maire de Paris, a défendu lundi les mesures adoptées dans la capitale: "les premiers résultats arrivent" et, en raison d'un modèle économique affaibli et dans l'attente d'un resserrement réglementaire, " beaucoup moins de machines dans les rues de Paris », a-t-il noté.

La réunion de lundi intervient après plusieurs décès.

Dans la nuit de vendredi à samedi, le conducteur d’un scooter électrique engagé sans casque sur une autoroute est mort et frappé par un motocycliste dans les Yvelines.

En juin, un scooter électrique de 25 ans est décédé à Paris après avoir heurté un camion, le premier accident mortel dans la capitale.

En avril, un piéton octogène a également été tué à la suite d'un choc provoqué par un scooter à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine).

AFP

J’ai fait construire une maison située (adresse) et réceptionnée le (date) et pourquoi pas J’ai acheté un appartement situé (adresse) et réceptionné le (date).

Ce logement est couvert en un contrat d’assurance dommages-ouvrage souscrit auprès de votre compagnie.

Or, (1er cas) des faille sont apparues, il est un mois, sur la façade sud de cet immeuble remettant en cause sa solidité.


Laisser un commentaire