Les perturbateurs endocriniens polluent notre quotidien

Depuis plusieurs années, les Perturbateurs endocriniens ne cessent de cultiver une grande controverse.
Dut en partie aux dernières études qui ont révélé de forts taux de contamination sur des enfants et des adultes, mais également dans un grand nombre de produits de notre quotidien.

Notre système endocrinien

Avant toute chose, il est bon de connaître notre système endocrinien.
– C’est le système qui règle notre organisme
– Il dirige et coordonne de nombreuses activités cellulaires
– Tout organe qui sécrète une hormone dans le sang fait partie du système endocrinien
– l’hormone agit sur un tissu

Les organes qui font partie du système endocrinien :

L’hypophyse ; l’épiphyse ; les glandes thyroïdiennes ; le thymus, le pancréas ; les ovaires, les testicules, les glandes surrénales.

Nos hormones interviennent dans :

La reproduction et système sexuel ; le développement embryonnaire ; la croissance
La défense contre le stress ; Le système immunitaire ; les niveaux d’eau et éléments nutritifs.
Le métabolisme énergétique et cellulaire.

Quels troubles liés au perturbateur endocriniens ?

Les scientifiques ont liées plusieurs maladie dont les perturbateurs endocriniens jouerais un grand rôle.
Parmi elles : autisme, diabète, TDAH, puberté précoce, baisses de fertilité, certains cancers

Législation sur les perturbateurs endocrinien

récemment le 3 juillet 2017 la communauté européenne c’est mise d’accord sur une liste de substance dangereuse. Ces négociations ont duré plus d’un an après de nombreux désaccords entre les pays membres alors que le premiers dossier préalable à la négociations a été introduit en 2013.
Mais malheureusement cette liste n’a qu’une valeur introductive et non judiciaire, ce qui permet pour le moment à ces produits de rester légaux. Ce qui a conduit à un tollé de nombreuse O.N.G, scientifique et politique.
Mais début septembre la C.E s’est tout de même mise d’accord pour interdire 3 substances dangereuses présentes dans les cosmétiques, il s’agit de l’oxyde de zinc présent dans les spray, le formaldéhyde classé cancérigène et présent dans les vernis à ongles, le MIT(méthylisothiazolinone) produit très allergène.

Où trouve t’ont des perturbateurs endocrinien ?

Les boites en plastiques ; boites de conservation ; les produits cosmétique, dans l’air, l’eau potable ; les produits pharmaceutique et agricole.

Avec une telle exposition l’ensemble de la population est potentiellement exposé.
Les femmes enceintes et les enfants sont la population la plus à risque, car il existe un grand risque de transmission génétique.

Afin de connaitre aux mieux les produits contenant ces fameux P.E, l’association UFC-que choisir à mise en ligne une liste de plus de 1000 produits allant de la crème solaire, aux produits d’hygiène pour les bébé où l’on retrouve des additifs, des silicone en tous genres, du solvant…Ces produits ont été testé dans des laboratoires indépendants et cette liste est régulièrement mise à jour.

Comment peut-on éviter ces perturbateurs endocrinien?

Vue le nombre de produits contenant ces substances, il est difficile de bien choisir les bons produits, nous sommes au quotidien exposé à l’air, à l’eau ou à l’agriculture intensive, afin de réduire ces taux et de faire jouer le principe de précaution, il est important de bien choisir ses produits de cosmétique surtout pour les femmes enceintes et les enfants car l’une des seules chaines que nous pouvons maîtriser au quotidien.

Pour les personnes souhaitant diminuer ces risques d’être en contact avec ces perturbateurs, il faut se tourner vers les produits BIO ces risques sont diminué de plus de 80%.

 

écrit par:
De Matos Sébastien
Source:
INSERM – UFC-que choisir

Share Button
The following two tabs change content below.

Redac

Derniers articles parRedac (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *