Le controversé programme santé et sécu de F.Fillon

Nous continuons notre tour d’horizon des différents programmes santé des candidats à la présidentielle 2017.

Le programme santé-sécurité sociale de François Fillon nommé “Tous les Français doivent pouvoir se soigner”, n’en finit pas de faire parler et trouvent de plus en plus de détracteurs, qui l’accusent de vouloir privatiser la sécurité sociale.
Nous avons essayé de décortiquer ces deux programmes qui se sont invités sur le devant de la scène alors qu’habituellement ils étaient relégués en secondes zones dans les programmes des candidats et les médias.

Le candidat François Fillon veut-il privatiser la sécurité sociale?

Difficile de répondre à la question, mais on peut lire ces quelques lignes dans son programme:

“Il est aujourd’hui nécessaire de réformer en profondeur un système coûteux, complexe et piloté de façon peu efficace.
Assurer le juste soin au meilleur coût passera par une offre de soins mieux répartie sur le territoire, un pilotage mieux assuré de notre système de santé et une complémentarité plus grande entre l’offre de soin publique et privée”.
On peut lire également que le candidat souhaite:
focaliser l’assurance maladie sur les affections graves ou longues durées, et l’assurance privée sur le reste. Ce qui supposerais que les mutuelles prendraient le relais sur encore plus de remboursements et qui présage une hausse du tarif de celles-ci que beaucoup de ménages auraient du mal à supporter.

Cette partie de son programme a été plusieurs fois citée lors de sa campagne des primaires les Républicains, ce qui a suffit à lever une vague d’inquiétude chez de nombreux politiques de gauche, du centre, de l’extrême droite et de nombreux français. Le débat a pris une telle importance que la porte-parole de F.Fillon a dut intervenir dans les médias le 13 décembre, en essayant d’éclaircir et de calmer la situation:
“F.Fillon veut que le déficit soit amoindri, il n’a jamais été question de franchise supplémentaire et qu’il n’est pas question de déremboursé quoi que se soit.” Puis le candidat a
 dû lui même rassurer jusque dans ses rangs des Républicains. Puis en fin d‘ après-midi ces mesures ne figuraient plus sur son site internet.

Amélioration de l’offre de soins, réorganisation du système de santé

Deux autres grands projets du candidat en cas d’élection seraient une meilleure amélioration de l’offre de soins:
Amélioration du parcours de soins entre la médecine libérale et hospitalière.
Favoriser la création de maison médicale et de petites urgences de proximité.
Développé l’hospitalisation en ambulatoire et à domicile.
Renforcer l’installation des médecins dans les déserts médicaux.
Autre réforme qui ne pourrait pas forcément plaire, le rétablissement des 39 heures à l’hôpital afin de lutter contre le manque de personnels et la surcharge de travail, en contrepartie les soignants auraient une meilleure rémunération. Ce point des 39 heures risque d’être épineux tant dans le temps de travail dans les hôpitaux est compliqué à gérer pour les établissements et le personnel hospitalier qui est souvent à bout de souffle par le manque de moyen à cause des baisses de budgets et les non-remplacements.
Autres projets la suppression du tiers payant que Marisol Touraine à mis en place, il y a quelques mois.

Quel programme pour les personnes handicapées?

Beaucoup de personnes handicapées et d’associations retiennent une phrase dite par l’ancien premier ministre en mars 2016 “il est absurde que tous les logements de notre pays soient accessibles aux personnes handicapées”.
Depuis le candidat à la présidentielle a essayé de faire bonne figure, face à un potentiel électorat non négligeable et dans ses futures mesures figure:
– Une hausse significative de l’A.A.H 
– Favoriser l’accueil des élèves handicapés en milieu ordinaire 
– Améliorer le fonctionnement des MDPH
– Assurer la mise en oeuvre du plan accessibilité de 2005 
– Favoriser la formation des personnes handicapées 
– Meilleure prise en charge de l’autisme

Mais le candidat ne précise pas d’où viendront les différents budgets ni le personnel qui est déjà manquant notamment dans les établissements scolaires et les services hospitaliers spécialisés. Difficile de voir clair dans cette partie du programme, quand on sait que le candidat souhaite faire des économies drastique et ne plus embaucher de fonctionnaire.

Source:
Fillon.fr – Relation presse F.Fillon
Handicap.fr

 

Share Button
The following two tabs change content below.

Sébastien De matos

Conseiller santé - Conseiller fleurs de Bach - Blogueur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *