Le certificat de garantie annuel – Assurance annuelle

 l’assurance des travaux

Le certificat de garantie annuel – Assurance annuelle l’assurance des travaux

Evaluez votre protection Gratuitement :

Les travailleurs de la construction sont soumis à une assurance responsabilité civile annuelle, c’est-à-dire qu’ils doivent être assurés afin d’éviter des coûts excessifs en cas de mauvaise exécution des travaux, ce qui entraîne des réparations. Le tirage de cette assurance a été prouvé par la mise en place d’une décennie d’assurance de garantie.
Le certificat délivré par la compagnie d'assurance, par un courtier ou par un agent précise donc les caractéristiques du contrat signé par le professionnel. Ce certificat peut et doit dans certains cas être remis aux clients de l'assuré. Il doit être suffisamment précis pour leur fournir des informations claires et précises.

Les éléments essentiels

  • Le certificat de garantie annuel doit contenir les informations détaillées de l'assuré, y compris le nom de sa société, son adresse et son numéro d'abonné.
  • Il convient également de mentionner les activités garanties. Il est important que la nature précise du travail effectué par l'artisan ou l'entreprise soit incluse dans ces activités garanties. Si la liste des activités est incomplète, le client est exposé à une non-couverture des risques et des éventuelles lacunes. La description des activités doit inclure les nomenclatures créées par des organismes reconnus – Qualibat, Qualifelec, FFSA …
  • Le certificat doit décrire les conditions d'utilisation de la garantie de dix ans et, plus précisément, leurs limites en tant que charge de travail.
  • Le certificat doit contenir le montant des garanties et des montants déductibles. Ce montant doit couvrir toutes les réparations et dommages en cas de domicile. En dehors de la maison, ce montant doit au moins correspondre au coût total de la construction.
  • Enfin, il est essentiel que la durée d'utilisation des garanties soit établie. Pour ce point particulier, ils doivent respecter les dispositions des articles L. 243-1, R. 243-1 et suivants, ainsi que de l'article A. 243-1 du code de conduite I.

Durée de validité du certificat de garantie annuel

La durée habituelle du certificat est d'une année civile. Il est remis à l'entreprise au début de chaque année. Cela correspond à la durée du contrat d'assurance, généralement un an, tacitement persistant. Le document doit être valide à la date de début du site. Cette date est unique même lorsque plusieurs entreprises et métiers sont impliqués sur le site.
En sous-traitance, la garantie doit être valable pour toute la durée de l'assuré, à savoir. dix ans.

A lire également sur le même sujet:

Mise à sa place en 1978 par la loi Spinetta, l’assurance bâtiment est obligatoire.

Tout constructeur, qu’il s’agisse d’un architecte, d’un maître d’oeuvre, d’un entrepreneur ainsi qu’à de parfait autre personne liée en contrat d’or maître de l’ouvrage, est soumis à une obligation d’assurance de responsabilité décennale, et ainsi souscrire une protection en ce effet pour indemniser son client en cas de besoin : la garantie décennale.


Laisser un commentaire