L’Autisme face aux regards et l’immobilisme

Que dire du parcours des Autistes et de leurs familles face à une société, un monde politique et médicale qui n’ont pas pris leurs responsabilités ?
Que faire face à des parents d’enfants autistes désemparés ? Des adultes Autistes rejeté par la société ?

La France a un retard colossal par rapport à d’autres pays qui ont mis les moyens nécessaires et adéquates, que se soit en terme de budget, de formations du personnel médicale, de prise en charge à l’école ou à l’extérieurs.

Notre pays est à la pointe dans de nombreux domaines dont la médecine et pourtant nous avons attendu 2012 pour faire un premier plan Autisme.
Actuellement le troisième plan Autiste est lancé, pour enfin essayer de réparer les erreurs du passé. Mais ce nouveau budget de 205 millions d’euro, est loin d’être suffisant mais il est bon à prendre s’il est bien répartit.

Les chiffres de l’Autisme en France:

On compte en France environ 650 000 Autistes dont 250 000 enfants.
On compte seulement 10% d’adultes qui travaillent, moins de 5% des Autistes atteignent le niveau supérieur.
Beaucoup d’écoles refusent les enfants Autistes alors que c’est un droit.
Seulement 60 classes spécialisées existent, d’ici 2016 il devrait avoir 110 classes soit environ 800 places pour les 24000 enfants à prendre en charges.
Chez nos voisins comme l’Italie on compte 100% des enfants Autistes scolarisés, 80% dans d’autres pays, en France on compte un peu moins de 20% des ces enfants scolarisés, soit un retard colossal.

La détresse des parents d’enfants Autistes est souvent dure à entendre et très émouvant. Comment notre société et nos pouvoirs publics peuvent laisser ces parents démunie ? Bien souvent l’un des parents est obligé de se mettre à mi-temps ou pire, quitté son emploi, afin de s’occuper de son enfant car il ne trouve pas de solution pour son bien être et son épanouissement. D’ailleurs la France a été épinglé en 2014 par le conseil de l’Europe pour non respect des droits de scolarisation des enfants Autistes.

Nous allons revenir un peu sur l’émission “Débat: Autisme le combat des familles” du mercredi 30 mars sur France2  où des familles était présentes, ainsi que le comédien B.Campan, le Pr Delorme et la secrétaire d’état chargé des personnes handicapé, Ségolène Neuville.
L’émission était d’ailleurs précédé du téléfilm “presque comme les autres”.

Revenons donc sur ce débat où les familles ont put parler de leur quotidien difficile avec leurs enfants Autiste.
Le premier des problèmes récurent est la prise en charge et le diagnostique de ce handicap. La plupart du temps les pédiatres, pédopsychiatres, neuropsychiatres, n’arrivent pas a diagnostiquer ce handicap.
Mais parfois ces professionnels ont des mots durs envers les parents, comment ne pas retenir les mots de cette maman: “on a menacé de me retirer mon enfant si je ne le faisais pas hospitaliser” ou encore “vous êtes jeune et vous pouvez avoir un autre enfant, celui-ci sera un légume toute sa vie”, comment pouvons nous entendre cela encore de nos jours.
Cette même maman a dû faire 28 écoles avant de trouver la seule école qui accepte son fils.
Autre personne, Audrey 35 ans, avait d’énormes problèmes à l’école, dans son apprentissage, et dont les parents sont allé voir également des spécialistes… mais en vain. Jusqu’au jour où on lui a dit qu’elle était Autiste, à l’age de 33 ans.
La secrétaire d’état Ségolène Neuville est intervenu à plusieurs reprises en promettant de nouvelles mesures d’ici la fin de l’été.

En espérant que ce téléfilm et ce débat a permis de changer les mentalités, le regard de notre société et que l’avenir sera meilleur en terme de prise en charge médical et éducative.

Le 2 avril a lieu la journée de l’autisme
Plus d’infos sur: SOS Autisme

Article de: Sébastien De Matos

Share Button
The following two tabs change content below.

Redac

Derniers articles parRedac (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *