La responsabilité civile du particulier et son assurance

 assurer ses travaux

La responsabilité civile du particulier et son assurance assurer ses travaux

Evaluez votre protection Gratuitement :

Dommage intentionnel

Si vous faites intentionnellement du mal à d’autres personnes, votre compagnie d’assurance n’interviendra pas. Selon les tribunaux, il y a erreur délibérée (et donc exclusion de la garantie) lorsque l'assuré a non seulement la volonté de causer le dommage, mais aussi la conscience des conséquences de son action.

Activités professionnelles

En principe, l'assurance responsabilité civile privée exclut toute activité professionnelle, que ce soit publique ou professionnelle. Cependant, il est possible de fournir une extension de garantie pour couvrir certaines obligations légales (garde d'enfants, adultes âgés ou handicapés, etc.).

Dommage pour soi-même et ses proches

Seules les personnes considérées comme des tiers en vertu du contrat seront indemnisées. Ils ne sont pas: la personne assurée responsable de l'accident, et généralement son conjoint ou son compagnon, et toutes les personnes, y compris les enfants, qui restent normalement avec l'assuré et son personnel en service.

Dommages causés par des chiens dangereux

La plupart des contrats excluent les dommages causés par ces animaux (les chiens dressés ou certaines races sont considérés comme dangereux). Toutefois, il est possible de prévoir une extension de garantie pour couvrir l’obligation d’assurance.

Dommages causés par les véhicules à moteur

Les voitures, véhicules à deux roues et autres véhicules à moteur sont soumis à une assurance automobile obligatoire et doivent faire l'objet de contrats spéciaux.

Les objets vous ont fait confiance

Seuls certains contrats couvrent la responsabilité de l'assuré en tant que dépositaire des dommages causés par des objets prêtés ou loués, tels que des équipements audiovisuels, des équipements de jardinage, des travaux de bricolage …

Il est tout d’abord nécessaire de déclarer le sinistre à l’assureur en LRAR. Celui-ci véloce alors de 60 jours à compter de la réception du courrier pour notifier en or appelant sa décision de prendre en charge le sinistre ainsi qu’à non. S’il l’accepte, il est 90 jours à partir de la réception du courrier pour tendre une offre d’indemnité à l’assuré. Si l’assuré est satisfait pendant cet proposition, l’assureur est quinze jours pour lui verser l’indemnité qui lui a pour objet de régler les travaux de remise en état.

En cas de refus de mise en œuvre de la garantie, il est tout a fait possible de mettre en demeure la compagnie d’assurance dans un délai de 2 ans depuis le sinistre.


Laisser un commentaire