Édition de la ville de Metz | Ces fresques militaires que personne ne sait quoi faire

 assurer ses travaux

Édition de la ville de Metz | Ces fresques militaires que personne ne sait quoi faire assurer ses travaux

Evaluez votre protection Gratuitement :

Dans l'une des salles du Fort Saint-Privat, à Marly, sur l'ancienne BA 128, Saint-Exupéry a fière allure dans son avion. La ligne est précise, le portrait est réussi. Sur les murs du réfectoire situé à proximité, Jean Mermoz occupe un autre mur pendant des décennies.


    Saint-Exupéry au fort Saint-Privat, à la BA 128. Photo RL
image HD
Saint-Exupéry au fort Saint-Privat, à la BA 128. Photo RL

Dans un petit fort au nord-est de Metz, une fresque du début du XXème révèle le photographe et son assistant. Dans l'un des forts du mont Saint-Quentin, un ciel bleu entoure Dieu Neptune.


    Le photographe et son aide dans un fort privé. Archives photos RL / SIARI Karim
image HD
Le photographe et son aide dans un fort privé. Archives photos RL / SIARI Karim

À Verny, dans la caserne d'Avigy, une magnifique fresque murale surprend. Il présente une créature étrange, monde moitié-moitié-cheval, centaure avec une bouteille de champagne suivie de deux femmes nues. L'ADFM, l'association de défense des histoires à Metz, s'interroge sur son auteur et son importance.


    Fresque Fort Aisne, près de Verny. Archives photo RL
image HD
Fresque Fort Aisne, près de Verny. Archives photo RL

Une vue de Metz d'un artiste classé

Et puis il y a les étonnantes fresques de ce groupe fortifié qui se trouve autour de Metz. Bien car ils sont signés par un artiste de Messin dans la production, Willi Reue. Et parce qu'ils reflètent deux styles. Dans une pièce, celle qui a servi de salle de repos, de grandes phrases incitent en frison à boire, bien vivre, oublier le reste et à boire de nouveau. Entre deux adages, les portraits sont d'un réalisme saisissant. Et sur les murs, l'artiste peint des paysages, des paysages marins. Nous reconnaissons à la fois un guerrier et une vue fantastique sur Metz, avec sa cathédrale.


    Une vue sur la mer, signé Willi Reue. Photo RL
image HD
Une vue sur la mer, signé Willi Reue. Photo RL

Ne te cache pas derrière ton petit doigt. Dire que tout cela repose en paix sur des bases militaires auxquelles l'accès est interdit. Ces pays sont à vendre et malgré les panneaux d'interdiction, ces fresques se retrouvent souvent sur Youtube et d'autres réseaux. Les fans d'Urbex les connaissent, les archéologues les soulignent dans leurs livres, des défenseurs militaires viennent de temps en temps prendre la garde pour voir le grain.

Le graffiti a une valeur historique

Ce n'est pas assez. Ce n'est pas juste la nostalgie. Il ne s’agit pas du tout de maintenir l’image de Metz, la ville des casernes. C'est juste une question de trouver une découverte et d'aller au-delà. Ces peintures murales ont une valeur artistique et historique. Prenons, par exemple, l’inscription "La guerre du printemps der Hunger schuld daran. 8. Dez 1944" (Hunger en était responsable). Il a été peint par les défenseurs de Fort Driant pour justifier leur reddition. Depuis lors, il a été étiqueté et nettoyé.


    Au fort Driant. "La faim nous a obligés à nous rendre. Le 8 décembre 1944". Photo DR
image HD
Au fort Driant. "La faim nous a obligés à nous rendre. Le 8 décembre 1944". Photo DR

Indiquez également les inscriptions dans l’armoire de la caserne Jeanne d’Arc. Ils sont l’un des rares témoignages de la présence des travailleurs forcés à Rozérieulles. La liste n'est pas exhaustive loin de là.

À Fort Queuleu, l'association du même nom fait de gros efforts pour identifier tous les cas de graffitis. C'est déjà une œuvre de bénédictine. Mais ailleurs? Ce travail doit-il être uniquement volontaire, associatif? Quand la taille de ces traits mènera-t-elle à une réflexion, une signalisation, une protection globales? Nous sommes d'accord Tout ne doit pas être conservé et la surveillance de la maintenance en tandem devient rapidement un problème pour des millions de personnes. Mais la demande de tourisme militaire est réelle.


    Fresques du Fort Hestroff. Photo RL / Nicolas THIERCY
image HD
Fresques du Fort Hestroff. Photo RL / Nicolas THIERCY

Il suffit de voir ce qui se passe au fort d'Immerhof ou au fort familier avec les fresques d'Hestroff, pour regarder dans un fort de la ligne Maginot. Pourquoi quoi d'autre échouerait ici? Il serait dommage de rater ou d’attendre trop longtemps une simple question d’image et d’ambition.

La première chose à réaliser est de vérifier que vous êtes couvert en de dommage causé à un tiers :

demandez à votre assureur dans l’hypothèse ou votre maîtrise responsabilité civile vous couvre aussi dans le cadre de l’autoconstruction ;
dans l’hypothèse ou ce n’est pas le cas, il sera impératif de exécuter adapter votre contrat.
Vous devez notamment vouloir dire protéger les personnes qui travaillent de façon légitime ainsi qu’à ponctuelle sur le chantier avec vous :
dans l’hypothèse ou ce sont des bénévoles : si l’un d’eux se blesse, ils seront couverts, dès lors que votre responsabilité est engagée ;
dans l’hypothèse ou elles sont rémunérées d’une façon ou d’une autre : en cas de problème, vous êtes immédiatement jugé responsable cependant n’êtes en revanche pas couvert dans votre responsabilité civile.


Laisser un commentaire