Code des assurances | consulté

 l’assurance des travaux

Code des assurances | consulté l’assurance des travaux

Evaluez votre protection Gratuitement :

Toute personne physique ou morale qui travaille en tant que propriétaire de l'œuvre, vendeur ou agent du propriétaire de l'œuvre, a exécuté des travaux de construction, doit souscrire avant l'ouverture de l'œuvre pour son compte ou celui des propriétaires successifs, une assurance qui garantit Sauf pour toute recherche de responsabilité, le paiement de travaux de réparation par la nature de ceux dont les constructeurs sont responsables en vertu de l'article 1792-1, des fabricants et des importateurs ou de l'inspecteur technique sur le fondement de l'article 1792 du code civil.
Toutefois, l’obligation prévue au premier alinéa ne s’applique pas aux personnes morales de droit public ni aux personnes morales qui fournissent au pouvoir adjudicateur un contrat de partenariat conclu conformément à l’article 1 de l’ordonnance n ° 2004-559 du 17 juin 2004 sur les contrats de partenariat, ni avec les personnes morales exerçant une activité dont l’importance dépasse les seuils mentionnés au dernier alinéa de l’article L. 111-6 lorsque ces personnes commandent des travaux de construction à des fins autres que résidentielles.
L’assureur dispose d’un délai maximum de 60 jours à compter de la date de réception de la plainte pour notifier à l’assuré de sa décision sur le principe de mise en œuvre des garanties prévues au contrat.
Dès l’acceptation de l’utilisation des garanties prévues au contrat, l’assureur doit, dans un délai maximum de 90 jours à compter de la date de réception du sinistre, présenter une offre d’indemnisation couvrant, le cas échéant, un caractère provisoire et destiné au paiement de la réparation des dommages. Si l'assuré accepte l'offre qui lui est faite, l'indemnisation de la compagnie d'assurance sera versée dans un délai de quinze jours.
Lorsque l'assureur ne respecte pas l'une des périodes mentionnées dans les deux paragraphes ci-dessus ou propose une offre d'indemnisation manifestement insuffisante, l'assuré peut, après en avoir informé l'assureur, engager les frais nécessaires à l'indemnisation fournie par l'assureur. paye, puis augmente automatiquement avec un taux d'intérêt égal à deux fois le taux d'intérêt légal.
En cas de difficultés exceptionnelles résultant de la nature ou de l'étendue de la créance, la compagnie d'assurance peut, en même temps qu'elle notifie son accord sur le principe de la garantie, proposer à l'assuré un délai supplémentaire pour l'établissement de son offre de remplacement. La proposition devrait être fondée uniquement sur des considérations techniques et justifiée.
Le délai supplémentaire prévu à l'alinéa précédent est soumis à l'accord exprès de l'assuré et ne peut excéder cent trente cinq jours.
L'assurance visée au paragraphe 2 du présent article 1, entre en vigueur après l'expiration de la période de garantie, conformément à l'article 1792-6 du code civil. Cependant, il garantit le paiement des réparations nécessaires lorsque:
Avant la réception de l'avis de mise en demeure, le contrat de location d'œuvres conclu avec le contractant est résilié pour non-respect de ses obligations.
Dès réception, après que l'annonce officielle eut été infructueuse, le contractant n'a pas rempli ses obligations.
Toute compagnie d'assurance agréée dans les conditions prévues à l'article L. 321-1, même si elle ne fait pas face aux risques visés aux articles L. 241-1 et L. 241-2 ci-dessus, est autorisée à assumer la responsabilité des risques exposés dans cet article.

Si votre assureur considère que l’aide dont vous bénéficiez est davantage d’ordre contractuel, cela se complique. Dès lors que l’un des bénévoles se blesse, il n’a pas à prouver votre responsabilité, vous êtes ipso facto déclaré responsable. Ici, la responsabilité civile est insuffisante, sauf dans l’hypothèse ou prévoit ce explicitement, et l’affaire se termine bien souvent d’or tribunal… Donc, soyez vigilant pour signer votre contrat d’assurance !


Laisser un commentaire