Blessure – Courtage Idéal

 assurer sa construction

Blessure – Courtage Idéal assurer sa construction

Evaluez votre protection Gratuitement :

installation: Une tarification instantanée. Conditions d'abonnement simplifiées. Sans maîtrise du travail, sans étude de sol pour tous travaux ou installations de moins de 300 000 €, possibilité de souscrire en dehors de l'eau hors de l'air.

Service: Service personnalisé. N'hésitez pas à nous appeler.

réactivité Le certificat de dommage fonctionne sous 24H, pour répondre à temps à la demande des organismes financiers ou des notaires.

sécurité: Une offre d'une sélection de compagnies d'assurances vous garantissant ainsi la durée de votre contrat.

Les maisons neuves doivent être sécurisées pendant dix ans contre les défauts de construction. D'une part, le développeur doit souscrire une assurance responsabilité civile annuelle, tandis que d'autre part, l'acheteur doit souscrire une assurance non-vie. Ce dernier est obligatoire.

Elle couvrira le propriétaire ou les propriétaires suivants pendant dix ans contre tout risque de détérioration de la structure de sa maison (perturbation de 10 ans en langage juridique). Un filet de sécurité insignifiant.

Cette assurance permet le remboursement et la réparation des troubles qui survient après la réception des travaux et qui engage la responsabilité annuelle des professionnels (designers, architectes, chefs de projets, entreprises). L'assurance non-vie doit être attribuée avant l'ouverture du site.

Livre de la maison et des dégâts: que dit la loi?

L'assurance construction a été introduite en janvier 1978 lors de la loi Spinetta. Ce système d'assurance obligatoire est à double déclenchement. D'une part, le promoteur bénéficie d'une garantie de dix ans et, d'autre part, les particuliers contractent une assurance dommages aux biens. Ce dernier est obligatoire quel que soit le cadre juridique du projet (article L-242-1 du code des assurances et L-111-30 de la loi sur la construction et le logement). Le contrat de construction de la maison individuelle doit également indiquer le livre de référence du livre des dommages.

Cette assurance est destinée à assurer, en plus de toute recherche de responsabilité, le paiement de réparations pour dommages. Elle prendra en charge les coûts de réhabilitation de la maison même avant l'intervention du fabricant ou si, par exemple, il a disparu pendant cette période de dix ans. Les deux compagnies d’assurance sont alors tenues de s’entendre.

Les constructeurs doivent également sécuriser
Tout constructeur de maisons au sens large, du constructeur de la maison individuelle (CCMI Act 1990), de l'architecte, du maître d'œuvre, doit contracter une assurance annuelle. Ces professionnels sont tenus de justifier le tirage de cette assurance. L'assurance responsabilité civile annuelle réglementée, conforme à un modèle standard, doit être jointe au cahier des charges et aux factures. Le professionnel engage sa responsabilité pendant dix ans en cas d'indemnisation du premier propriétaire (propriétaire), mais également de tout acheteur en cas de revente du livre. Ce sont les dommages assurés qui compromettent la solidité de la maison ou la rendent impropre à son usage (rupture en profondeur, inégalité du sol, manque d'étanchéité, etc.). Ce sont également les dommages qui affectent la résistance d'un équipement qui est inséparable de la structure (par exemple une installation électrique défectueuse).

Dommages-travaux, décennie: quelles différences?

La principale différence entre l'assurance dommages aux biens et la décennie du constructeur réside avant tout dans son taux d'indemnisation. Il s’agit d’une police d’assurance conçue pour préfinancer les dommages en vertu de la garantie de 10 ans. Lorsqu'une catastrophe se produit, la recherche de ses causes peut être longue et difficile, voire conflictuelle.

Contrairement à la garantie du fabricant de dix ans L’assurance dommages est destinée à garantir le remboursement ou la réparation rapide de la victime dans le cadre de la garantie décennale sans attendre les décisions de justice, les expertises et autres déclarations. En fait, en cas de sinistre, il n'est pas rare que le fabricant transfère sa responsabilité à un autre intervenant. Tout le monde est à blâmer pour le désastre, la procédure peut durer longtemps. Par conséquent, l'intérêt de souscrire une assurance qui fournit une indemnisation est sans déductibilité et sans attendre d'identifier les responsables!

Quels risques sont couverts par l'assurance?

Pendant la durée de la garantie annuelle du fabricant, l'assurance contre les dommages matériels couvre tous les dommages physiques qui compromettent la solvabilité de la maison, y compris ceux causés par des défauts de mise à la terre. Il supporte les grandes fissures dans les murs, la chute de plancher, l’effondrement du toit, infiltration d'eau dans une fissure de la façade ou du toit, défaillance de l'isolation thermique des murs …

Les dommages causés à la résistance de l'équipement qui ne peut pas être séparé de la structure sont également couverts. Les biens d’équipement inséparables sont ceux dont l’enlèvement, le démontage ou le remplacement ne peut être effectué sans nuire ou supprimer une partie du travail de base qui les soutient.

D'autre part, il ne couvre pas les pièces mobiles telles que les portes et les fenêtres. Cette garantie ne s'applique pas aux dommages causés par l'assuré, ni à l'usure normale, au feu ou aux aléas naturels (tempête, inondation …). Elle peut, mais en option, s’appliquer aux dommages intangibles subis par le propriétaire ou ses occupants (par exemple, perte résultant de la perte de jouissance de la maison).

Bon à savoir
Si un levé de terrain (AVP de type G2) est effectué par un bureau spécialement conçu pour définir la nature du sous-sol et déterminer les bases à atteindre, Les sociétés d’assurance de biens immobiliers et d’assurances accidents accordent un rabais important (jusqu'à 50%) sur la contribution. Et pour cause, le taux de perte associé au caractère géologique du terrain est marginal.

Il y a une catastrophe sur la maison, une fissure sur la façade, des infiltrations? Tout commence par une réclamation de la compagnie d'assurance. À compter de la date de réception de la demande d’assurance, l’assurance dispose d’un maximum de 90 jours pour résoudre le problème. La compagnie d'assurance doit effectuer le travail nécessaire, qui sera déterminé et évalué par un seul expert. C'est à elle de s'adresser à la personne responsable du trouble.

Il garantit le premier propriétaire, mais également les suivants dans la limite de la durée de la garantie de dix ans. De plus, Elle indemnise rapidement sans attendre les décisions de justice, expertise et contre-compétences. Il permet le remboursement ou l'exécution de toutes les réparations couvertes par la garantie de 10 ans sans attendre une décision de justice sur la responsabilité de chaque individu.

Vendre une maison sans dommage
Le fait de ne pas souscrire l'assurance non-vie n'empêche pas le notaire de recevoir le document de vente, à condition qu'il dispose d'une disposition spéciale pour la non-assurance, les conséquences anticipées et la décharge. de responsabilité. Il peut y avoir transfert de responsabilité sur l'acheteur. C'est un bon argument pour baisser le prix.
La banque peut également refuser d'accorder le prêt demandé, car l'absence de travail en dommages-intérêts constitue un danger dans la mesure où la valeur de l'hypothèque – dans ce cas la maison – pourrait être affectée en cas de sinistre.

Contrairement à la garantie du fabricant de dix ans, la procédure de compensation pour le livre de réclamations est rapide. L’assureur est légalement tenu de respecter les délais:

La loi oblige le porteur de projet qui souhaite effectuer des travaux de construction à souscrire des travaux d'assurance non-vie avant l'ouverture du site. Il permet le remboursement ou l'exécution de réparations couvertes par une garantie de 10 ans sans attendre une décision de justice sur la responsabilité de chaque individu. C'est le propriétaire du logement intégré qui bénéficie de l'assurance dommages. Ce sera à lui de jouer si nécessaire.

Le propriétaire, c’est-à-dire toute personne physique ou morale agissant en tant que propriétaire, vendeur ou agent du développeur, a achevé les travaux.

Mise en place en 1978 pendant la loi Spinetta, l’assurance construction est obligatoire.

Tout constructeur, qu’il s’agisse d’un architecte, d’un maître d’oeuvre, d’un entrepreneur ou bien de achevé autre personne liée pendant contrat or maître de l’ouvrage, est soumis à une obligation d’assurance de responsabilité décennale, et donc souscrire une protection en ce effet pour indemniser son client en cas de besoin : la garantie décennale.


Laisser un commentaire