Axa vend son Albingia à Barclays PE

 l’assurance des travaux

Axa vend son Albingia à Barclays PE l’assurance des travaux

Evaluez votre protection Gratuitement :

Barclays Private Equity France (BPEF) acquiert des dommages matériels, des risques spéciaux pour les petites et moyennes entreprises dans le cadre d'un MBO Albingia, le premier assureur français de compagnies d'assurances. L'opération est menée par l'intermédiaire de Financière Albingia, qui détiendra entre 70 et 80% du capital, ainsi que les cinq membres de la direction en place pendant 20 ans, pour 10 à 20%. Selon le protocole d'accord, Axa, l'actuel propriétaire à 100%, conservera un taux d'intérêt de 10%. Cette société, restaurée par Axa lors de l'acquisition du Guardian il y a quatre ans, n'entre pas dans le cœur de métier du groupe français. Pendant ce temps, Albingia a repris une partie de Springs, un rachat qui semble avoir équilibré les comptes de la compagnie d’assurance. Le nettoyage du portefeuille de clients et des risques a été nécessaire au cours des quatre dernières années. Pour cette vente, des spécialistes en assurances, mais aussi deux fondations étaient en cours; Néanmoins, Barclays aura séduit les leaders. La transaction entrera en vigueur sur autorisation de la Commission de contrôle des assurances et du ministère des Finances et des Finances. Albingia, basée en France depuis 1962, travaille avec un réseau de plus de 2 500 courtiers. La société emploie 175 personnes pour un chiffre d'affaires estimé à 110 millions d'euros en 2003. Olivier Millet, PwC Corporate Finance (Noël Albertus, Tarik Shakir-Khalil, Hervé Colson); Ernst & Young (Pascal Raidron, Guillaume d'Ocagne, Franck Chevalier, Cyrille Mascarelle, Nicolas Eyt); SJ Berwin (Maxence Bloch, David Diamond, Jean Goncalves, Hervé Pillard, Marc Lévy) Charvet Gardel Associés (François-Xavier Charvet, Christian Gardel) BNP Paribas CF (Thierry Lange, Jean-Sébastien Dietsch) HSBC-CCF (Bernard Boué, Arnaud Leleux, Jean-François Mallinjoud); Gide Loyrette Nouel (Eric Cartier-Millon)

L’assurance dommages-ouvrage prend effet au terme du délai de garantie de parfait achèvement, c’est-à-dire un an après la fin des travaux, et prend fin à l’expiration de la garantie décennale, qui comme son nom l’indique, dure 10 après la fin des travaux.

L’assurance bâtiment vous couvre donc pour une durée de 9 ans.


Laisser un commentaire