Au tour des tampons d’être potentiellement dangereux

Après plusieurs scandales ces derniers jours, comme les produits cosmétique pour bébé, ceux pour adultes, c’est au tour des tampons et protections féminines.
D’après une enquête de “60 millions de consommateurs” et les tests effectué par l’INC (institut national de la consommation),  des traces de produits toxique (dioxine et pesticide) ont été retrouvé.
Ce qui peut être potentiellement dangereux pour les consommatrices, même si les taux sont bas.

Quel produits concerné?

Dans ces produits testés par le magazine certains sont toxiques. On trouve des dioxines (polluant organique) dans les produits “O.B original normal” et “Nett – Procomfort smooth”.

Deux autres produits sont pointés du doigt, il s’agit de “Always – Silk”  un produit étonnant puisqu’il contient du pesticide pour insecte, mais le plus surprenant est pour”Organyc” – Flux léger” qui est Bio, et pourtant on trouve dans celui-ci ni plus ni moins que des traces de glyphosate, ingrédient composant également le “Round Up”.
Dans le cinquième “Tampax – Compak Active”  se trouve un composant de produits de nettoyant ménager.

Là où le bas blesse, c’est que l’étiquetage des produits de la gamme des serviettes et des tampons hygiénique est très mal renseigné.
Car les fabricants non aucune obligation de marquer tous les composants des protections pour hygiène féminine.
Ce qui est vraiment dur à comprendre, c’est que sur des produits hygiéniques aucune loi n’oblige ces fabricants à retirer certains composants dans leurs produits mais ne leur impose pas non plus un meilleur étiquetage.

Vers une réglementation plus stricte?

Beaucoup de femmes se sont battues il y a quelques mois pour une baisse de la TVA, mais maintenant la composition des produits hygiénique semble être un nouveau cheval de bataille. D’ailleurs une pétition sur change.org circule.

Après les problèmes de ces derniers temps sur la composition des produits pour bébés, cosmétiques pour adultes et maintenant pour les femmes. Espérons que le gouvernement intervienne rapidement, d’après les informations du ministère de la santé une réunion est à l’ordre du jour en mars, mais rien a filtré sur l’ordre et les intervenants.

Réaction des marques ?

Les premières réactions des fabricants ne se sont pas fait attendre, le géant américain “Tampax” et sa maison mère “Proter & Gamble” se dit irréprochable mais promet de modifier ses notices et ses emballages afin d’avoir une meilleure transparence.
Autre réaction, la marque Bio “Organyc” qui rappelle plus de 3000 produits afin de faire une vérification pointilleuse et va également faire des contrôles chez ses fournisseurs.

Par: Sébastien De Matos

 

 

Share Button
The following two tabs change content below.

Redac

Derniers articles parRedac (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *