Assurance constructeur non-exécutif – NB Conseil

 assurer sa construction

Assurance constructeur non-exécutif – NB Conseil assurer sa construction

Evaluez votre protection Gratuitement :

Qui devrait souscrire une assurance non exécutive?

Propriétaire.

Comment fonctionne l'assurance pour les non-exécutants?

En tant que participant au droit de la construction, le développeur est légalement considéré comme un constructeur non administrateur. À ce titre, il est responsable pour la compagnie d'assurance (acheteur) d'une garantie de dix ans, au même titre que les fabricants. La responsabilité annuelle du client commence à compter de la réception des travaux pour une période de 10 ans.

Pourquoi une assurance immeuble non administrateur?

  • Parce que nous observons de plus en plus de défis à la garantie annuelle du propriétaire en ce qui concerne les pertes résultant de la vente de la propriété.
  • Parce que l'assurance annuelle du fabricant non directeur (CNR) est obligatoire en cas de revente.
  • Parce qu'il permet une couverture du propriétaire en cas de plainte d'un acheteur.
  • Parce que les garanties ne font pas double emploi avec l'assurance de dommages aux biens contractée ailleurs.

Quand devez-vous souscrire l’assurance immeuble non-directeur?

L'assurance annuelle du non-directeur du fabricant (CNR) doit être souscrite avant le début des travaux.

exemple

M. LAURENT, bon vendeur / développeur a une maison construite pour revendre. Il souscrit un contrat d'assurance de dommages aux biens qui est transféré au profit des acheteurs après la vente du bien. Après 2 ans, la maison présente des fissures importantes. Les acheteurs saisiront alors la compagnie d’assurance pour travailler à la réparation. La compagnie d'assurance dommages aux biens indemnisera les acheteurs pour les dommages. L'assurance DO est une garantie de préfinancement anticipée sur demande. Le livre d'assurance non-vie convoquera toutes les parties à une expertise axée sur l'existence (et souvent une expertise médico-légale). En cas de faute avérée du client (par exemple: choix du matériel non conforme), l'expert juridique peut alors maintenir la responsabilité annuelle du propriétaire (CNR décennal). Il serait alors souhaitable que le pouvoir adjudicateur ait souscrit cette garantie obligatoire …

Le fait que le vendeur n’ait pas souscrit l’assurance dommages-ouvrage n’empêche pas la vente et ne constitue pas un manquement du vendeur à l’obligation de délivrance, l’assurance dommages-ouvrage n’est pas considérée comme un accessoire indispensable de l’immeuble vendu (Cass. civ. 3e, 2 mars 2011, n°09-75.576). Une action en annulation de la vente pour dol ou alors erreur en raison de la non-souscription de l’assurance n’aboutirait pas, à moins que les acheteurs en aient fait expressément un élément déterminant de leur consentement (Cass. civ 3e, 13 nov. 2003).

Une obligation d’information pèse toutefois sur le vendeur et le notaire lorsque le bien vendu l’expiration de la garantie décennale. La Cour de cassation condamne ainsi vendeurs et notaires ayant manqué à cet obligation à indemniser les acquéreurs à hauteur des désordres constatés. Toutefois, le fait de produire une attestation d’assurance annexée à l’acte de vente assez à remplir ce obligation.


Laisser un commentaire