Abandon du travail – Questions sur leet01 et réponses des avocats | Saisies et procédures d'exécution

 l’assurance des travaux

Abandon du travail – Questions sur leet01 et réponses des avocats | Saisies et procédures d'exécution l’assurance des travaux

Evaluez votre protection Gratuitement :

Bonjour,

L'abandon du lieu est caractérisé par une interruption injustifiée et une durée de travail anormalement longue.
Étant donné que l'entreprise en question ne fournit aucune raison réelle d'interruption du lieu de travail, telle que Force majeure, événement aléatoire, intempéries ou congé, l’employeur dispose de divers recours à l’égard du contractant défaillant.
Dans le cadre d'une action en justice, il est d'abord nécessaire d'informer l'entrepreneur défaillant, par le biais d'un LRAR ou d'un appel de l'huissier, de reprendre les travaux dans un délai spécifié.
En cas d'échec, il est alors nécessaire de noter la remise d'un système judiciaire du bâtiment puis lors de la saisie du juge sur le lieu d'exécution des travaux (pour un litige d'un montant supérieur à 10 000 EUR, le président du tribunal de district est compétent). Il peut, selon la demande, soit ordonner la reprise du travail sous pénalité (obligation de la société défaillante de payer une somme forfaitaire par jour de retard), soit faire effectuer le travail par une autre société aux frais de la première.
Il est important de souligner que cette faculté ne peut résulter que de la décision du juge: vous ne pouvez en aucun cas prendre l'initiative de faire appel à un autre artisan et demander ensuite le remboursement de la facture.
En dernier recours, il est possible de demander au tribunal d'ordonner l'obligation contractuelle naturalisée, c'est-à-dire. que l’entrepreneur défaillant reprend son travail.
En outre, en cas de perte financière due à l'inexécution ou à la mauvaise exécution du contrat, il est possible de demander au juge de condamner la société défaillante à verser une indemnité. Pour un litige de plus de 10 000 euros, seul le tribunal de première instance est compétent.

Pour vous aider dans vos démarches, vous pouvez télécharger gratuitement les lettres types suivantes chez Documentissime:
http://www.documentissime.fr/modeles-de-lettres/lettre-de-demande-de-constat-a-un-huissier-de-justice-1341.html
et
http://www.documentissime.fr/modeles-de-lettres/assignation-en-refere-devant-le-president-du-tribunal-de-grande-instance-754.html

Cordialement

L’assurance dommages-ouvrage est une conviction précisement difficile à souscrire pour un particulier. Les assureurs sont doigt nombreux, le dossier de engagement est souvent complexe à remplir, les pièces justificatives parfois difficiles à obtenir et le montant de la cotisation est relativement élevé.

Si le montant de votre projet est trop faible, il existe un risque de ne pas trouver d’assureur acceptant de vous assurer ! En effet, la cotisation minimale exigée en l’assureur est de 1 500 € à 3 000 €, et celle-ci est censée représenter entre 1% et 5% du montant total de l’ouvrage. Cela exclut réellement bien des travaux de construction.


Laisser un commentaire